Evènementiel : la digitalisation dépasse l’urgence sanitaire

La digitalisation partielle ou totale de l’événementiel ne répond pas seulement aux problématiques sanitaires soulevées par la crise du COVID. Elle répond également

à une attente de visibilité supplémentaire pour nos exposants et partenaires, mais aussi à une évolution des consommations.

Patrick Maugé, directeur de l'événementiel Le Progrès, Le Journal de Saône-et-Loire et Le Bien Public nous évoque les projets de digitalisation au sein du Groupe.



Une réflexion déjà en cours


Une décennie pour les uns. Vingt ans d’antériorité pour d’autres… Les salons initiés par Le Bien Public, Le Journal de Saône-et-Loire et Le Progrès commencent à vieillir dans leur format actuel, même si en 2020 ils n’ont pas connu d’infléchissement de leur fréquentation, ni du nombre d’exposants.

Depuis un an, une réflexion est en cours pour transformer, élargir ces événements mis en place à Mâcon, Chalon-sur-Saône ou Dijon, avec en arrière-plan la volonté de développer ces concepts dans les autres départements : Rhône, Ain, Jura, Loire et Haute-Loire.

La crise sanitaire a accéléré, nécessairement, cette réflexion menée maintenant à l’échelon du Groupe EBRA. La digitalisation des salons apparaît comme le meilleur moyen de tenter de répondre aux contraintes sanitaires soulevés par la COVID ainsi qu’à l’élargissement de l’audience de ces salons.


Compte-tenu de la nature des thématiques des salons (gastronomie à travers les Vins et saveurs, ou habitat et déco), le choix de la mise en place d’une digitalisation partielle a été retenu pour proposer un format hybride mixant salon présentiel et salon virtuel.


Plus de limites géographiques ni de contraintes temporelles


Le premier événement virtuel sera mis en place en 2021 sur le salon Habitat et décoration de Chalon-sur-Saône, en juin. Sur ce salon, le visiteur sera accueilli via un hall d’exposition virtuel qui le redirigera vers les différents halls thématiques, stands des exposants et salle de conférence.

Les professionnels bénéficieront d’un stand modulable virtuel personnalisé aux couleurs de leur enseigne, dans lequel le visiteur, comme en présentiel, pourra bénéficier de conseils sous forme de vidéos, de brochures à télécharger, voire de convenir d’un rendez-vous, via un chat pour discuter en direct de la finalisation de son projet avec l’exposant. Tout cela sans bouger de chez lui, depuis son ordinateur ou son mobile.

Pour les exposants, une offre leur sera proposée afin d'être présents conjointement sur le salon virtuel et sur le salon physique. Ce salon virtuel ne connaîtra pas de limite géographique et pourra bénéficier d’une durée de vie plus longue que le salon qui se tiendra au Parc des expositions de Chalon. L’exposant bénéficiera ainsi d’une double exposition (présentielle et digitale), de l’opportunité de multiplier les contacts hors de sa zone de chalandise habituelle et d’une visibilité auprès de potentiels clients, allongée.

D’un point de vue organisateur, la solution virtuelle renforce la notoriété de l’événement physique et permet aussi de qualifier son visitorat.


Partager avec le plus grand nombre


L’extension de la dimension digitale de l’événementiel, ne doit pas s’arrêter aux seuls salons. La solution technologique choisie permet d’envisager cette digitalisation aux événements à vocation jusque-là BtoB (remises de trophées notamment) ou BtoC tels que conférences, ateliers, tables rondes…, mais dont l’impact était contraint à un territoire restreint et à un public limité. Cette transformation digitale, via des salles de conférences virtuelles, espace « job dating », peut amener à valoriser des contenus éditoriaux et renforcer l’interaction et la notion de communautés autour de thématiques.

Enfin, cette digitalisation pourra accompagner d’autres événements pour lesquels, par exemple, nous travaillons avec Pôle emploi pour favoriser notamment l’insertion professionnelle. Ce sera le cas au mois de juin, avec Diversités et entreprises, événement co organisé avec les services de l’Etat. Dans ce cadre-là, outre les témoignages apportés tout au long de la soirée qui pourront être partagés dans les « salons digitaux », ce sont les offres d’emploi proposées lors d’un salon organisé en journée, qui pourront être accessibles à tous à travers l’option « salon de l’emploi » en virtuel.


Là encore, le développement de la digitalisation, dépassera le cadre de la crise sanitaire, pour devenir un élément prépondérant de l’événementiel.

NOUS SUIVRE

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle

NOUS CONTACTER

Le Progrès Evénements

4 rue Paul Montrochet

69002 Lyon

04 78 14 76 16

 

           lprevenements@leprogres.fr

© 2020 Copyright Le Progrès Evenements - Tous droits réservés - Mentions légales