La parole à ... Sylvie Baqué | Transdev

Mis à jour : sept. 11

Chaque semaine, nous donnons la parole aux partenaires de nos différents événements pour mettre en lumière leurs actions mises en place pendant la crise, les enjeux et surtout les projets à venir. Nous sommes heureux d'accueillir pour ce deuxième entretien, Sylvie Baqué, Directeur régional chez Transdev.


BIO EXPRESS


Sylvie Baqué

- 58 ans, née à Paris

- Mariée, mère de 2 enfants

- Chevalier de l'Ordre National du Mérite

- Diplômée de l’école Centrale Paris (1986).


A partir de janvier 2004 elle est directrice de site industriel chez ARKEMA (plus de 800 salariés). En 2007, elle intègre AREVA en tant que directrice des opérations et directrice générale déléguée de la société COMURHEX, alors filiale d’AREVA. Ensuite, en 2012, elle devient Directeur général de la société CEZUS, filiale d’AREVA comprenant 1 300 collaborateurs, 6 sites de production et une joint-venture en Chine.



Nous vivons depuis plus de 2 mois une crise sanitaire sans précédent qui a bouleversé notre quotidien. Comment avez-vous, personnellement, vécu cette période de confinement et cette crise ?

C’est en effet une crise sans précédent qui a des répercussions multiples sur la planète et sur chaque individu. Ce virus, est en train de bouleverser le monde. Il n’a pas seulement engendré des malades et des morts, il a aussi provoqué un ralentissement économique aux conséquences multiples et sans doute durable. J’espère néanmoins que nous essaierons d’en faire quelque chose de positif et de constructif pour le futur.



Rappelons en quelques mots, pour nos lecteurs, quelles sont les principales missions de Transdev en région Auvergne Rhône-Alpes ?

Transdev est un opérateur de mobilité qui est filiale majoritaire de la Caisse des Dépôts et du Groupe RETHMANN, groupe industriel allemand à l’actionnariat 100% familial. Notre Groupe couvre toute la gamme des offres de mobilité pour desservir les villes et les territoires et mobilise la palette complète des modes de transports et des différentes énergies (bus, autocar, train, tramway, VTC, vélo, trottinette et également véhicule autonome). Transdev est, en ce sens, en mesure de répondre aux besoins de transports collectifs et à la demande exprimés par tous types de prescripteurs publics ou privés.

Transdev est, en outre, un acteur de référence dans le domaine du transport scolaire puisque ce sont près de 800 000 élèves (sur 2 millions en France) qui sont transportés chaque jour par les 200 filiales d’opération de Transdev réparties sur le territoire national.

Nous sommes présents dans de nombreux réseaux urbains, notamment à Saint-Etienne (depuis plus de 30 ans), mais aussi à Valence, Roanne… A Grenoble, nous le sommes par le biais de sociétés d’économie mixte, en partenariat avec les collectivités locales. Nous opérons également des cars et des bus via une trentaine d’implantations interurbaines sur les départements de l’Allier, de l’Ardèche, de l’Isère, de la Drôme, du Puy-de-Dôme, du Rhône, de la Saône-et-Loire, de la Savoie et de la Haute-Savoie. Tout ceci avec plus de 3 500 collaborateurs, ce qui fait de nous un acteur économique et social majeur en Région AuRA.



Avec le confinement, puis les règles de distanciation sociale, la mobilité des personnes a été fortement réduite et les contraintes sanitaires nombreuses. Quels impacts directs cette crise a eu sur votre activité et sur votre entreprise ? Comment s’est-elle adaptée à cette situation inédite ?


Depuis début mars, notre groupe est au cœur de la crise sanitaire et nos équipes sont en première ligne pour assurer le service public. Comme l’ensemble des entreprises membres de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV), Transdev a eu comme priorité de protéger ses salariés (masques, gel hydroalcoolique, désinfections des véhicules.) et de sécuriser le faible nombre de voyageurs présents- souvent des soignants-. D’autre part, l’offre de mobilité a été fortement rationalisée sur nos réseaux pour s’établir en moyenne autour de 30% de la normale et la fréquentation autour de 4% seulement. Nous avons établi avec chaque autorité organisatrice les flux à assurer en priorité ; priorité étant d’ailleurs souvent donnée à la desserte des centres hospitaliers et la prise en charge des déplacements du personnel soignant.


La levée du confinement a mobilisé également tous nos collaborateurs. Depuis le 11 mai, Transdev suit activement le retour à l’école de certains élèves et des salariés. L’aspect le plus compliqué est bien sûr la distanciation physique à bord des transports dans les espaces contraints qui les caractérisent. Toutefois, le maintien massif du télétravail, les nombreuses mesures sanitaires, port du masque obligatoire, signalétique au sol, lissage des heures de pointe dans la mesure du possible ont à ce jour fortement réduit la fréquentation.



Pouvez-vous nous partager une action forte mise en place par Transdev, dont vous êtes particulièrement fière ?


Je voudrais avant tout saluer la réactivité de nos équipes régionales pour ajuster l’offre à la demande et gérer les équilibres.

Nous sommes très fiers d’avoir mis tout en œuvre dès le premier jour pour protéger nos équipes et nos clients. Tous les cas de COVID signalés par nos collaborateurs ont fait l’objet d’un traitement individuel et nous sommes heureux de recenser à date, exclusivement des cas de guérison pour nos collaborateurs en AuRA.

"Un élan de solidarité nationale et régionale au sein de TRANSDEV"

Pour ma part, j’ai assisté à un véritable élan de solidarité nationale et régionale au sein de TRANSDEV autour de cette crise que ce soit au niveau :

- de la mise en place des procédures et protocoles ad hoc notamment pour la protection des plus fragiles,

- des mutualisations d’approvisionnements, d’achats, de partages de bonnes pratiques, de logistique,

- de l’accélération de la digitalisation de nos modes de travail et de la relation avec nos clients (paiement digital et sans contact notamment),

- de la mise en place d’offres de mobilité spécifiques durant la crise, pour les soignants notamment.



Quels sont les projets majeurs de Transdev pour les mois à venir ?

Innover dans les réseaux de transport pour un trajet sécurisé en sortie de crise.

Les conséquences de la crise du COVID seront sans précédent sur nos activités, à court et moyen terme, notamment pour nos activités touristiques et saisonnières.

Mais c’est aussi l’occasion de relever le challenge d’un monde d’après, marqué par de nouvelles pratiques de mobilité et transformer cette contrainte en une opportunité.

Par exemple mettre en œuvre une mobilité digitale d’une part et d’autre part soucieuse de l’environnement dans nos villes et territoires naturels préservés, ce en accélérant le rythme de la transition énergétique durable et renouvelable. Transdev et les opérateurs de transport allons être amenés à développer de nouvelles fonctionnalités sur nos applications mobiles, pour faire face à des situations sanitaires exceptionnelles et durables. Ceci concerne aussi bien la distribution billettique que la gestion des flux de voyageurs. Nous sommes d’ailleurs en pointe sur l’application MaaS* qui permet d’accéder à l'ensemble des options de mobilité et de diffuser une information fiable en temps réel. En favorisant l'intermodalité nous faciliterons le report modal vers des solutions moins congestionnées et moins risquées en situation de reprise. En allant plus loin, ces solutions permettront de gérer les flux de voyageurs, afin de tenir l'engagement d’un trajet sécurisé et personnalisé pour un retour des voyageurs dans les cars et les bus.

* Mobility as a Service

NOUS SUIVRE

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle

NOUS CONTACTER

Le Progrès Evénements

4 rue Paul Montrochet

69002 Lyon

04 78 14 76 16

 

           lprevenements@leprogres.fr

© 2020 Copyright Le Progrès Evenements - Tous droits réservés - Mentions légales